[ALIEN : COVENANT] J’aurais préféré ne pas vous entendre crier

Le vaisseau Covenant en mission de colonisation découvre en chemin une planète qui semble parfaite pour accueillir l’humanité. Il s’avère que le paradis est en réalité un enfer dont le seul habitant est un androïde mégalo aux intentions plus qu’inquiétantes qui a survécu à l’expédition Prometheus.

Pourquoi continuer à s’acharner comme cela sur cette saga ? Le premier était tellement bon. Je n’ai pas encore vu tous les films mais à chaque fois c’est le même scénario. Je me rappelle du Huitième passager, je vois le nom du réalisateur, je me dis « Pourquoi pas ? ça peut être sympa ». Et à chaque fois, la déception. Pour Covenant, je pensais que Ridley Scott (Pour info, je n’ai pas encore vu Prometheus) ne gâcherait pas son premier film, et pourtant, c’est peut-être le pire de tous finalement. Je ne sais réellement pas par où commencer.

Commençons par l’identité visuelle du film. Ridley Scott n’a pas su choisir une identité claire. On a l’impression qu’il a pioché dans tous les précédents opus de la saga. La preuve la plus consternante de cela est la présence en un film de tous les aspects de l’alien. Le pire étant que ce choix a été justifié dans la narration mais de la manière la moins subtil qui soit. Aucune crédibilité. Outre la créature, les décors, les mouvements de caméras, les plans sont trop éclectiques. On passe d’une scène d’introduction qui aurait fait pâlir d’envie Steve Jobs, car on est dans le futur donc forcément tout est blanc et épuré avec d’immenses baies vitrées à des scènes d’actions dans l’espaces filmées par des mouvements de caméras épileptiques où il est impossible de voir quoique ce soit. Les plans des extérieurs de la planète sont en soi assez beaux mais ne sauvent pas le reste.

Xenomorph-in-Alien-Covenant

Je pense que le problème principal de ce film est son incapacité à faire du sens. Il y a des idées partout et aucune n’aboutit réellement. Le principe du premier film était clair, un huis-clos dans l’espace, un groupe de personnes qui doivent réagir face à un corps étrangers dangereux. Simple. Concis. Efficace. Dans Covenant, on ne sait pas quelle est l’idée principale. On part sur une première piste : la dangerosité de l’intelligence artificielle et de sa capacité à créer et à s’émanciper. Pourquoi pas ? Même si l’idée est hyper présente dans le cinéma actuel, donc pas très originale. Quelques petites séquences semblent vouloir dire qu’il faudrait d’abord apprendre à connaitre l’alien pour qu’il ait confiance. Donc une autre piste, complètement out of the blue sur l’acceptation de l’autre qui semble à l’opposé du premier opus. Bien sûr, les thèmes de la contagion et de la peur de l’autre sont toujours présents mais complètement noyé dans un enchevêtrement d’autres choses assez confus. On est perdus et on lâche l’affaire tout le temps.

Le casting ne sauve même pas l’ensemble. La plupart sont des acteurs qui ont beaucoup tourné mais ne sont pas encore considérés comme « star ». Ce film ne les aidera pas car aucune prestation ne sort du lot. Deux rôles sont un peu plus mis en avant. Katherine Waterston (Daniels) devait être – plus ou moins – la nouvelle Ripley mais elle n’a pas la présence physique ni le charisme de Sigourney Weaver. Il faut dire que le rôle n’a pas aidé car on ne la voit pas faire grand-chose, en fait, sauf à la toute fin du film. Je vais terminer par le clou : Michael Fassbender. Il est complètement en roue libre. On ne voit pratiquement que lui à l’écran et il semble le savoir. Il cale son jeu sur le principe du Space Opera mais semble oublier qu’Alien n’est pas Star Wars (j’ai rien contre Star Wars mais on n’attend pas le même type de jeu d’acteur, c’est tout). So long toute crédibilité. Sans oublier le superbe final twist lié à son personnage que je ne vous spoilerait pas car de toute façon, on le voit arriver avec ses gros sabots bien à la moitié du film.

Je ne vois pas meilleure manière de terminer ma critique que de faire remarquer que même les personnes qui ont fait les sous-titres ont eu la flemme d’écrire certain mots en entier. « Cdt » à la place de « Commandant », « Expé » à la place d’ »expédition ». Et ce plusieurs fois dans le film. Rien que le fait que j’ai pu remarquer ce détail montre à quel point le film m’a laissé de marbre. Vous avez toutes les informations, maintenant pour ceux qui voudraient perdre deux heures de leur temps, voir même environ 10€ pour ceux qui n’ont pas la carte illimitée, c’est votre problème.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s