[PATIENTS] Le film de Grand corps malade

Patients est le premier film de Grand Corps Malade et Mehdi Idir, adapté du livre du même nom largement inspiré de l’année passée en centre de rééducation de Grand Corps Malade. Dans le film, on suit d’abord le quotidien de Ben, jeune tétraplégique incomplet depuis son opération. Puis il sera rejoint par quatre jeunes autres handicapés, et ensemble ils apprendront à se faire à leur nouvelle situation grâce à leur patience, à l’amitié, à l’amour et au rire.

Le film n’est ni une comédie, ni un drame, il se situe plutôt à mi-chemin et ne rentre pas réellement dans une case. Il est la fois très drôle et décrit de manière assez juste et nonchalante l’absurdité de certaines situations. J’ai beaucoup ri lors de la projection. Certains personnages sont excessivement drôles. Je pense notamment à Jean-Marie, l’aide-soignant, qui est incapable de tutoyer (ou de vouvoyer d’ailleurs) et n’emploie que le pronom « il », qui déborde d’une énergie bien trop forte pour être naturelle. Alors dans un premier temps, il fait rire, mais après réflexion, on essaye d’imaginer pourquoi il a ce comportement et il semble tout à coup beaucoup plus profond. C’est d’ailleurs ce sens du détail et de l’ironie qui donne un ton aussi particulier à ce film. J’ai en tête ce moment tout bête où Ben regarde le téléachat, le démonstrateur est sur un module de sport et dit une phrase dans ce style « C’est un mouvement que tout le monde peut faire ». Phrase qui a un écho assez différent lorsque l’on se trouve dans un fauteuil roulant.

PHOTOGRAMMES_21434

Patients doit énormément à ses acteurs. Grand Corps Malade et Mehdi Idir ont réussi à rassembler un casting dont l’alchimie est évidente. Leur groupe fonctionne très bien car ils sont tous très différents. Mais même leur travail personnel est assez édifiant. Jouer le lâcher-prise est l’une des choses les plus difficile et ils le font tous parfaitement bien. Pablo Pauly est assez incroyable. On voit son corps se modifier tout le long du film.

La réalisation est quant à elle très belle et fluide avec juste une once d’insolence bien venue. Le film commence et se termine par deux actions au cinéma qui peuvent être considéré comme interdite par certains puristes. Le film commence par une vue subjective de l’hôpital dans lequel se trouve Ben avant d’aller en centre de rééducation, et montre ainsi la sensation d’enfermement du personnage. Et le film se termine par le regard caméra de Pablo Pauly comme pour ancrer le film dans la réalité.

Sans entrer dans la chronique sociale, le film décrit aussi en filigrane la situation hospitalière. Nous avons en France le meilleur système médical français, système qui permet à n’importe qui d’accéder à des soins incroyables gratuitement ou pour des tarifs très bas. Nous avons aussi, des problèmes de financements qui font que les personnes travaillant en milieu hospitalier doivent souvent sacrifier une partie de leur confort pour d’autres. Et même si ce n’est pas le propos premier du film, je trouve que c’est une bonne chose de le voir en toile de fond.

En somme, Patients est un très beau film, assez original dans le paysage des films français, qui aborde le handicap de manière très humaine sans se focaliser sur le handicap en soi mais sur ce que cela change dans la vie et comment vivre avec au mieux. Le film est très humain et très émouvant, tout en étant très drôle à la fois. Vous vous attacherez très vite à tous les personnages qui sont excellemment joués et voudrez savoir absolument ce qu’ils deviennent. C’est un film frais qui donne envie d’aimer son prochain et d’aller « niquer des heures » à réécouter l’album de Grand Corps Malade qui traîne sur la chaîne hifi depuis plusieurs années.

PAT_J17_020 - copie

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s